Le Nouveau Monde

Description

"Il n'y a d'homme plus complet que celui qui a beaucoup voyagé, qui a changé vingt fois la forme de sa pensée et de sa vie" LAMARTINE


Menu

» Accueil
» Qui suis-je ?
» Livre d'or
» Album photos
» Archives
» Mes amis

Rubriques



Guyane : Les animaux

 

Même si l'on est craintif et que l'on a peur des animaux, les guides nous expliquent que rares sont ceux qui attaquent les humains. Ce sont les hommes qui sont en position de force et par conséquent, les animaux nous fuient car ils ont pour la plupart peur de nous.

C'est dans ce climat de confiance qu'il ne faut pas penser aux animaux que nous sommes censés croiser.

 

Au cours d'une promenade en forêt amazonienne, nous avons ainsi croisé un.......ANACONDA!!!

Si si, un vrai!!!

Il nous est passé devant dans la boue sur un terrain marécageux puis il s'est arrêté un peu plus loin laissant juste apparaitre son visage.

Quelle surprise!!

De quoi être méfiant sur tout le reste du parcours...

J'ai tout de même eu le temps de le prendre en photo.......

 

 

Notre accompagnateur nous a indiqué qu'il ne mesurait QUE 2 mètres...

 

Puis un peu plus loins, nous croisons un papillon morphos....

 

 

Sur les marais de Kaw, nous avons sous la pluie pu découvrir des animaux particuliers comme ce joli crapeau que notre guide est finalement allé chercher dans la forêt.

 

 

Le but de cette sortie étant la découverte des caïmans, nous n'avons pas été déçus. Nous avons navigué sur les eaux du marée durant quelques heures et grâce à nos lampes, nous avons capté les yeux rouges des caïmans. Nous nous rapprochions et notre guide avec une agilité surprenante les saisissait dans l'eau et les ramenait à bord.

 
 

 

Et puis nous avons aussi croisé des singes et d'autres animaux un peu surprenants........

 

 



Publié le 02:14, 31/03/2008
Lien

Guyane : début de l'aventure

 

A seulement deux heures de la Guadeloupe, la Guyane offre des paysages et une vie totalement différente.

La ville de Cayenne, sans charme, vit au rythme des villes d'Amérique du Sud. On croise sans cessse une population métissée, tantôt asiatique, indienne, créole ou européenne.

Le but de cette destination est tout naturellement la forêt amazonienne et la remontée des fleuves en pirogue.

 

 

 

 

 

En une semaine seulement, pas le temps de remontée le Maroni à partir de la commune de Saint-Laurent. Cette dernière se situant à plus de 250 kilomètres de Cayenne.

En revanche, la descente fluviale s'est faite à partir du village de Regina sur l'un des fleuves les plus sauvages de Guyane; l'Approuague.

Une première nuit en auberge et une tombée de nuit magnifique sur le fleuve et sur la forêt...

 

 

 

 

Et le lendemain commence la descente du fleuve jusqu'au camp Cisame....

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Publié le 05:17, 20/03/2008
Lien

Mes nouveaux voisins

 

Mon propriétaire a eu la bonne idée d'intégrer dans le jardin des colocataires.

En l'absence d'entretien assidu du jardin, il a trouvé une solution toute simple, évitant l'emploi de machines poluantes et bruyantes.

J'ai profité de leur présence dans le jardin pour me poser un peu au soleil. Ils sont de très bonne compagnie.... et efficaces. Mais il faut toutefois les surveiller un peu car ils raffolent des feuilles de bananier.

 

 



 

 



Publié le 01:28, 29/02/2008
Lien

Niveau 1

 

Je me suis lancé voilà quelques mois dans la plongée. Le bonheur que l'on ressent une fois sous l'eau est indescriptible. Plus on descent et mieux on se sent.

C'est ainsi qu'après un baptême, j'ai passé le premier niveau composé de quelques épreuves techniques sans grande difficulté et que l'on obtient au bout de six plongées.

Ce sport devenant une passion, je l'accompagne désormais avec une autre de mes passions; la photo.

Le matériel photographique sous-marin étant excessivement onéreux, j'ai fait l'acquisition d'un appareil numérique et d'un caisson étanche d'occasion afin de sauvegarder quelques images inoubliables et des rencontres innatendues.

La rencontre avec des barracudas, tortues géantes, hippocampes, murènes, dauphins ou même requins n'est pas rare.

Pour mon baptème de photographie sous-marine, je vous offre ces quelques clichés de débutants. Soyez indulgents, la stabilité dans l'eau et la prise est extèmement difficile. Grrrrrr

 

 

La moitié d'un merou.......

 

 

 

 

Plongeur au milieu d'un banc de bécumes........

 

 

 

 

 

 



Publié le 11:51, 7/02/2008
Lien

Spot

 

Voilà quelques mois, je me suis mis  à la pratique du surf.

Pas facile de tenir debout sur la planche dans les premiers temps, mais c'est un pur régal lorsque l'on y parvient.

Fort heureusement, un prof est présent pour bien progresser.

Voici un endroit près du Moule où les surfeurs connaisseurs s'amassent sur ce spot réputé. 

A bientôt Maximus, parmi nous...

 

 

 
 

 



Publié le 01:11, 7/01/2008
Lien

Bonne année 2008

 

 

Mes chers lecteurs,

Je vous souhaite à tous une très bonne année 2008.

Qu'elle soit celle de nos retrouvailles ici ou sur le continent.

Ces petits racoons, ratons laveurs vivant en liberté en guadeloupe se joignent à moi pour vous souhaiter une heureuse année.

 

 

 

Egalement ces petites biquettes.....

 

 

 

 

 

Mais aussi....

 

 

  

 

 

 

Et également....

 

 


 

 



Publié le 11:18, 1/01/2008
Lien

Petite terre

 

Décidemment, mon séjour en Guadeloupe m'offre régulièrement des surprises. Après l'épisode du cyclone en août, voilà que j'ai été confronté à celui du tremblement de terre. L'effet ressenti était indescriptible....Je me trouvais sur la plage et le sol faisait un mouvement peu ordinaire allant de droite à gauche dans un rythme de plus en plus soutenu, avec la sensation que le sol allait s'ouvrir. Une falaise sur le côté de la plage s'est effondrée durant la secousse. Mais peu de dégâts finalement suite à ce séisme d'une magnitude de 7,3.

La Terre est petite, il est vrai tant elle est vulnérable. Mais il existe un petit paradis terrestre à une heure trente en catamaran de Saint-François qui s'appelle..... Petite Terre!!!

Le paradis sur terre.

L'entrée sur cette petite île après la navigation est magnifique et accueillante. Tout d'abord par les dauphins qui ont accompagné le voilier et qui jouaient sous les filets à passer de droite à gauche.

Puis ensuite par des images dignes des plus belles cartes postales. La journée passe vite, trop vite. Les fonds marins juste avec le masque et le tuba offre un bonheur indescripible. Un aquarium naturel de toute beauté. Désolé pour les superlatifs...

 

 

 
 
 
 
 
Et toujours la compagnie de nos amis les iguanes qui seraient plus de huit milles sur cette île.





 

 

Allez, une dernière....

 




Publié le 01:22, 6/12/2007
Lien

Dance...

 

Sur la plage de Sainte-Anne, en fin d'après-midi, la sono est montée dans la golf décapotable aux vitres teintées. Le coffre est ouvert et le son s'y échappe volontairement. Ce n'est pas de la musique mais du bruit... très fort. Et les petits se mettent à danser....

 

 

 

 

 

 

 

 



Publié le 12:29, 21/10/2007
Lien

Escapade en Martinique

 

Pour des raisons professionnelles, je me suis rendu sur l'île soeur de la guadeloupe, la Martinique.

J'ai profité du week end précédant la semaine de travail pour visiter un peu cette île qui m'est apparue beaucoup plus "occidentalisée". Ici les plages sont entretenues, ainsi que le bord des routes et les gens paraissent un peu plus civilisés.

Mais le charme de la guadeloupe reste unique et le retour sur mon île paradisiaque mre réconfortait. J'ai fait le bon choix. Mon île est sauvage et belle. Mais la Martinique n'est pas mal non plus! La preuve........

 

La plage de "Robinson Crusoe"

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
 


 

 

 



Publié le 03:29, 9/10/2007
Lien

Paradise

 

Ces quelques jours de congés m'ont permis de découvrir quelques cascades au nombre très important.

Je montrerai prochainement les photos de certaines d'entres elles mais aujourd'hui, j'ai retrouvé celle qui est peut être la plus convoitée, la plus recherchée, la plus mystèrieuse de guadeloupe. Celle dont peu gens la situent et parmi ceux qui la connaissent, rares sont ceux qui dévoilent le trajet.

J'ai donc mené une enquête afin d'avoir un minimum d'indications sur cette cascade "Paradise".

J'ai donc filé sur les Chutes du Carbet et j'ai garé la voiture sur le grand parking. J'ai commencé à remonter la rivière dans un sens pendant plus centaines de mètres dans des conditions plutôt difficiles. J'ai découvert une source d'eau chaude sur la rivière "Grosse corde" et d'autres petites cascades étonnantes.

 

 

 

Finalement, j'avais pris la mauvaise direction. Je redescend la rivière et je tombe sur un groupe de locaux assez âgés en train de déguster du punch sur les rochers, les pieds dans l'eau. Ils me proposent gracieusement un verre et profitant de leur "état", je leur demande de m'indiquer la cascade paradise.

Sans hésiter l'un d'entres eux m'explique le trajet. Il me précise que c'est l'endroit dans le secteur, préféré des femmes....

J'emprunte la route puis descend un chemin qui me mène tout droit à cette fabuleuse cascade. Rien d'esceptionnel sur la photo mais la réalité est toute autre.

Oui, le paradis en guadeloupe existe.....

 

 


 

 

 



Publié le 03:47, 24/09/2007
Lien

Le tour de Guadeloupe

 

Au début du mois d'août a eu lieu le tour de guadeloupe, tout aussi populaire ici que ne l'est le tour de France dans l'exagone.

On ne parlait que de cela dans la presse locale.

A deux reprises, j'ai pu assister au passage des coureurs, et cela fut un spectacle plutôt original.

 

L'attente des spectateurs

 

 

 

 

Le tour international de Guadeloupe s'est couru sur 1290 kilomètres comprenant neuf étapes.

Je précise la présence d'une équipe de Police qui s'est brillamment illustrée.

Au final, c'est le Armstrong local qui l'a remporté pour la troisième fois. Le petit colombien Flober Pena Pena a largement remporté ce tour avec plus de sept minutes d'avance sur son dauphin.

 

Le passage des coureurs...

Voilà les champions......

 

L'escroquerie. Le directeur sportif a profité de l'absence de commissaire de course pour pousser son coureur dans la montée, faisant croire qu'il insérait un bidon. Tout cela a duré une bonne minute.....

 

 

 

 

 


 



Publié le 03:07, 27/08/2007
Lien

Après le passage de DEAN

 

Finalement, le vent a soufflé, fort, très fort mais pas autant qu'en Martinique. Nous avons attendu toute la nuit et il ne s'est rien passé.

J'ai suivi tout au long de la nuit sur radio Guadeloupe, l'évolution de l'ouragan ravageant en partie la martinique et l'annonçant à proximité de la Guadeloupe. Les gens appelaient en direct la radio de Martinique pour témoigner des ravages de Dean. Mais ils parlaient aussi pour raconter qu'un arbre était tombé ainsi qu'un pot de fleur.....

Puis dans l'après midi du vendredi 17 août, pensant que tout était réglé et que seule la Martinique avait été touchée, le vent s'est alors levé, accompagné de fortes pluies. J'ai eu parfois peur de ce vent car l'éléctricité fut coupée et je commençais à être plongé dans l'obscurité. Les bruits inhabituels de ces vents violents et de ces couleurs sombres en plein jour avaient une teneur apocalyptique.

 

Mais plus de peur que de mal car les dégâts furent moindres. En revanche de nombreuses exploitations de bananes et de cane à sucre furent ravagées.

Les photos qui vont suivre vont tout de même témoignés un peu de la violence du vent, ici en Guadeloupe.

 

 

Les plages du Gosier et de Sainte-Anne ont été assez touchées.

 

 



 

 

 

 

 



Publié le 04:09, 20/08/2007
Lien

Alerte rouge

 

 
Pour ceux qui ne savent pas où se trouve la guadeloupe, c'est celle qui est en forme de papillon.

 

 

 

Et voilà l'alerte rouge a été donnée ce soir à 18h00, heure locale.

L'ouragan semble se précipiter sur la Martinique mais entrainera de vents violents sur la Guadeloupe. Toutefois, la situation pourrait changer et remonter sur notre île. 

La situation semble apocalyptique et je me rends compte à quel point le précédent gros ouragan appelé "Hugo" a marqué les esprits. Tout le monde ne parle que de cela. Les annonces d'alerte sur la radio ne cessent de rententir.

La population s'est ruée dans les magasins dès l'annonce de l'alerte orange dans la matinée. Les stations services et magasins ont été vidés.

J'ai observé les achats de ces gens et beaucoup d'entres eux repartaient avec des planches, des torches, du gros scotch (pour coller sur les vitres afin qu'elles se  détachent d'un seul bloc), et de nombreuses provisions de nourriture et surtout d'eau. Une vraie galère pour trouver cette fameuse eau qui permet durant cette phase de survivre.

Car je précise que durant cette pèriode de d'ouragan, pas d'électricité, ni d'eau.

Nous avons eu ce soir l'autorisation de quitter le bureau de bonne heure afin de se préparer à l'évènement.

Certains en profitent pour murer les fenêtres, d'autres pour scotcher les fenêtres et de se débarasser de tout objet qui pourrait devenir un projectile.

Me concernant, ma maison est située sur un morne (sur une colline), pas très abrité, et ne possède pas de volets. Les vitres sont donc en pleine exposition. Certains pessimistes pensent qu'elles vont céder soit à cause du vent, des projectiles ou la différence de température entre l'intèrieur et l'extérieur.

La nuit promet d'être chaude, s'il n'y a plus d'électricité, car pa ni ventilo, ni clim.

L'ouragan est prévu demain matin pour 6h00.

Inch'allah........ 



Publié le 01:49, 17/08/2007
Lien

Les Makoumés

 

 C'était durant le mois de mai, en pleine pèriode d'élections présidentielles. Je me ballade sur la commune de Basse-Terre en compagnie d'amis de métropole et nous tombons sur cette affiche, trouvée non loin du marché. Fred et compagnie, ne connaissant pas la signification du mot "makoumé" m'interroge. Comme par hasard, c'est un des rares mots de la langue créole pour lequel je pouvais donner la traduction.  Non pas par conviction comme vous le savez mais surtout pour en rire.

En effet, inutile de préciser que les guadeloupéens sont particulièrement homophobes. 

 

 

 

 


 



Publié le 02:13, 9/08/2007
Lien

Festival de Gwoka

Après avoir assisté au concert de Michel Polnareff à Bordeaux le mois dernier, me voilà de retour en gwada pour m'imprégnier le rythme local.

Chaque année se tient sur la commune de Sainte Anne (mon lieu de résidence) un festival de musique et mettant en lumière le gwoka.

 

Le gwoka était un moyen de communication entre les esclaves venus de régions différentes.

Le gwoka compte de nombreux rythmes (sept au total) et les danseurs évoluent en solo ou en groupe face aux trois "tambouyés". Le chanteur appelé le "maké" improvise les solos et les deux "boulas" frappent le rythme de base avec l'instrument appelé "Ka", une sorte de gros tambour.

Le rythme est superbe et rappelle celui de l'Afrique.

 

 



 



Publié le 03:03, 17/07/2007
Lien

Détour par le Maroc

La Guadeloupe offre de beaux paysages mais il faut bien admettre que la randonnée est limitée. Enfin du moins pour ceux qui la pratiquent car sinon les "ballades" sont nombreuses et belles.

C'est la raison pour laquelle j'ai entrepris de passer quelques jours au Maroc afin de pratiquer de la randonnée dans les montagnes du haut atlas; région que je connais un peu puisque j'y ai déjà séjourné quelques jours il y a deux ans.

C'est ainsi que j'ai gravi le toubkal une nouvelle fois dans de bonnes conditions climatiques. Sommet culminant à 4167 m d'altitude.

 

 

 

 

 

 

 

Ce voyage m'aura permis de faire une longue étape reposante à Essaouira...

 

 

...et de profiter de ses quelques riads...

 

Enfin, étape indispensable à Marrakech, sur la place Jemma El Fna entre autres et dans ses nombreux souks.

 

 

 

 


 

 



Publié le 04:39, 20/06/2007
Lien

Les visiteurs

 

Leur passage aura eu de lourdes conséquences sur ma réserve de rhum. Punch à gogo, apéro à volonté, poissons grillés, grillades, vins rosés, mangues et bananes auront été le programme de chaque soirée.

Quant à la journée, il faudra leur demander mais je crois que la plage aura une de leurs principales occupations.

Une semaine c'est court mais je sais qu'ils reviendront souvent...enfin mon pti doigt me le dit seulement !

 

 

 


 



Publié le 10:36, 18/06/2007
Lien

Le saut de la lézarde

C'est la première rando que j'ai effectuée ici, enfin si l'on peut parler de rando puisque la marche dure environ 3/4 d'heure aller-retour. Mais je suis immédiatement tombé amoureux de cette nature et cette végétation tropicale de la Basse-Terre.

Le chemin descend pendant une petite vingtaine de minutes où l'on voit apparaitre une végétation assez dense évoquant la jungle.





Peu à peu, au fur et à mesure de la descente, le bruit de la cascade se fait  distinctement entendre et l'on aperçoit assez rapidement la rivière en contrebas.



On aperçoit alors la cascade qui verse dans un bassin naturel propice à la baignade. D'ailleurs, je fus le seul à avoir goûté à cette eau fraiche après cette courte descente, un pur bonheur!






Publié le 01:53, 13/05/2007
Lien

Une bonne équipe de vainqueurs

Et voilà, des nouveaux locataires ont envahi ma maison pour une semaine seulement; Il parait qu'ils étaient venus pour bosser dans le cadre de leur activité professionnelle.
J'ai comme l'impression que leur mission antillaise n'était pas trop difficile.





J'espère qu'ils ne m'en voudront pas de les avoir un peu insérés dans ce blog. Trop tard....



Publié le 04:06, 28/04/2007
Lien

On campe à Pâques

C'est une tradition. On se retrouve durant le week end de pâques en famille à festoyer sur la plage pendant au moins deux jours.  Pratiquement toutes les familles réservent leur plage une bonne semaine avant afin d'y implanter leurs tentes.
Le dimanche, la famille se retrouve et déguste des plats à base de crabe.

Les photos siuvantes ont été prises sur la plage du gosier il y a quelque semaines. J'avais envie de les afficher car je les aime bien en fait.






Publié le 12:39, 12/04/2007
Lien

<- Page précédente | Page suivante ->